Du zèbre à l’hippopotame

En septembre dernier, je me préparais à quitter le Québec avec mon bouc pour une durée de 6 mois, destination: Afrique. D’ailleurs, notre amie Marie Chèvre, qui est venue nous rejoindre à mi-chemin en Tanzanie vous a raconté son épopée, ici et ici. En se rendant dans ce continent mystérieux, nous savions que nous allions vivre des aventures incroyables, déstabilisantes, uniques et rocambolesques, mais je vous avoue que certains moments vécus ont dépassés mon imagination! Être témoin d’un accouchement dans un autobus, foncer droit dans la brousse à bord d’un minibus datant des années 30 et devoir traverser une rivière à pieds, ayant de l’eau jusqu’aux fesses, pour faire face à la tempête qui a emporté notre sentier… D’autres événements impliquaient des animaux… je vous en raconte quelques-uns; c’était tout simplement « fou – fou – fou »!

Lire la suite

Publicités

Mes vacances en Tanzanie – partie 1

En décembre, j’affirmais haut et fort mon grand bonheur de partir en voyage pendant Noël, me sauvant par la même occasion de toutes les obligations du temps des Fêtes. C’était la première fois que j’étais absente du pays pour le réveillon, mais ça faisait plusieurs années que je songeais à m’en libérer. La conclusion : à refaire absolument! Je suis revenue au travail en janvier en étant la seule qui n’avait pas fait d’abus de tourtière, avec un petit teint bronzé et aucun kilo en trop!

J’ai passé le temps des Fêtes en Afrique, plus précisément en Tanzanie. J’allais retrouver mon amie Sophie Chèvre et son bouc, qui étaient en périple pour 6 mois.

Nous ne sommes pas du genre à suivre les routes typiques, nous avons donc visité à notre façon, loin des sentiers battus. Pas d’ascension de Kilimandjaro, de nuitées en Lodge de luxe dans le parc de Serengeti, de safari de masse au cratère Ngorongoro, ni même d’escale sur la fameuse île Zanzibar. Plutôt des petits villages où très souvent, nous étions les seuls touristes sur place, ou Mzungu comme on dit là-bas.

Nous nous sommes mêlés à la population, avons mangé la nourriture locale, fait de longs voyages interminables dans les autobus surchargés sans air conditionné. Nous avons vu les animaux, l’océan, les montagnes, la verdure, la campagne, la ville. Comme je nous répétais pendant le séjour sur un ton plutôt familier : nous en avons eu plein la gueule!

Nos amis les zèbres au Parc national de Mikumi

Nos amis les zèbres au Parc national de Mikumi

Notre chaloupe pour nous amener vers notre excursion en plongée en apnée

Lire la suite