La liste de Noël 2014 de Marie-Chèvre

Voici quelques idées qui pourront vous inspirer pour vos achats des Fêtes. Oui je sais, il n’y a rien de mieux que d’offrir un présent fabriqué soi-même ou donner du temps à l’être cher. Mais si l’inspiration vous manque ou que vous avez déjà donné des cartes-cadeaux l’année passée, lisez ceci.

  • Mousseur à lait Caffitaly – 70 $
    Maintenant que j’ai mon mousseur à lait, ma vie a changé. On peut dire qu’il y a eu l’avant et l’après mousseur. Chaque matin, je bois mon cappuccino digne du meilleur barista new-yorkais. Et si je veux, je m’en fais un deuxième. Je peux me permettre d’être folle de même! Vous trouvez la dépense excessive pour simplement mousser du lait? Je réponds à cela, l’essayer c’est l’adopter.

Lire la suite

Advertisements

Coucou chéri, me revoilà!

 Une longue pause d’écriture qui a fait du bien. N’allez pas croire que j’ai chômé. Au contraire, 2014 a été une année des plus remplies. L’événement le plus marquant? L’arrivée de mon petit chevreau. Une fillette tellement adorable que je passerais mon temps à la croquer. Non, je ne me transformerai pas en jeune maman blogueuse qui écrit sur sa maternité. Il y a déjà assez de ce type de blogues sur Internet, et des très bons! Mais je me permettrai tout de même à l’occasion de glisser quelques mots sur mon bébé d’amour.

Voici en rafale quelques-unes de mes réflexions des derniers mois.

  • C’était totalement utopiste de croire que j’aurais eu le temps de lire Les Affaires chaque semaine suite à mon accouchement.
  • Tout comme moi à l’époque, vous pensez être prêt pour l’arrivée de votre premier enfant? Erreur.
  • C’est en perdant le sommeil qu’on réalise combien il est important.
  • Impossible d’imaginer être capable d’autant aimer une si petite chose.
  • Depuis que je suis maman, j’ai la larme à l’œil facile.
  • Un conseil, pour être bien reçu, doit être demandé.
  • Ça ne peut pas toujours mal aller. Alors, courage!
  • Format Familial, c’est bon!
  • Bin oui, ma fille c’est la plus belle et la plus fine.
  • Voyager avec bébé, c’est overraté.
  • J’ai les lèvres usées à force de donner des bisous.
  • Une chance que je n’ai pas accouchée en hiver!
  • Eille chose, tu vois bien que j’ai une poussette. Attention svp!
  • Non, je ne veux pas que mon bébé ait un iPhone ou un iPad dans les mains.
  • C’est vrai, c’est cliché, mais ils grandissent tellement vite. Ma fille a 7 mois et quand je vois des bébés plus jeunes, je ne me souviens déjà plus qu’elle a été aussi petite.
  • Je ne comprends pas pourquoi les gens que je croise sur le trottoir marchent à droite, on n’est pas en Angleterre.
  • Perdre son emploi en congé de maternité, c’est plate.

Bonne saison dans La Chèvrerie!

Marie-Chèvre

***

Lendemain de veille

Début janvier a sonné : ce temps de l’année où l’on préfèrerait faire la momie dans un congélateur ad vitam aeternam que d’affronter le spleen du retour au boulot. Après 2 semaines à faire la crêpe entre Montréal et les Maritimes, à ne penser à rien si ce n’est que de jongler avec l’idée de se faire un deuxième café Bailey’s à 11h du mat ou de savoir si la voiture partira avec ce froid à vous gélifier le gras de canard, le temps est venu de retourner dans les rangs. Et bien sûr, qui dit retour à la réalité, dit résolutions. Comme à chaque année, je prends cette (mauvaise) manie de me fixer les mêmes buts : me raffermir le gigot d’agneau, passer maître dans la concoction de smoothies verts au chou frisé à chaque matin, moins me tracasser avec des pécadilles, devenir une queen du trampoline et de la méditation transcendale…Hélas, janvier n’est qu’un gros piège à bonnes intentions. Tout vouloir cocher sur ma liste me donne un vertige de parachutiste novice. J’ai donc décidé de garder les pieds sur la terre ferme en me donnant une petite résolution ou une mini mission à chaque mois de l’année. Alors hop, commençons à l’unisson! À votre calepin! Oubliez les  »je veux trouver l’amour » ou  »je veux être heureux » dignes du rayon mieux-être chez Renaud-Bray et misez plutôt sur des souhaits concrets : se détendre en fermant son iPhone après 21 h, lire un roman aux 2 semaines, trouver une façon de faire du bénévolat dans son quartier, délaisser les messages textes et prendre le bon vieux combiné le plus souvent possible. Je commence sous peu avec la liste de mes envies…je vous reviens là-dessus prochainement!

Cheers,

Chèvre-Laine

Le bilan 2013 de Marie-Chèvre

Temps des Fêtes, fin décembre, c’est l’heure des bilans. Comment s’est déroulé 2013? Êtes-vous satisfait de vous, déçu, motivé, indifférent?

Tout d’abord, faites-vous une petite remise en question avant de commencer une nouvelle année?

Perso, je ne sais pas trop comment m’y prendre pour faire ce type d’exercice, mais quand je pense à l’année qui vient de s’écouler, je me dis qu’elle a passé trop vite. Je n’ai pas eu le temps (ou pris le temps) de faire la moitié des activités de ma « To-do » écrite en janvier et, en même temps, j’ai l’impression de ne pas avoir arrêté. C’était somme toute une grosse année (qui en suivait une pas pire et qui en précède une énorme).

Je me suis prêtée à l’exercice et j’ai fait mon bilan 2013 :

  • Cette année, j’ai passé beaucoup trop de temps à écouter des émissions de télé et pas assez à écouter de la musique ou à lire des bouquins. Les séries télévisées, c’est le diable! Il y en a tellement et quand tu commences à en écouter une, tu ne peux plus arrêter. C’est addictif. Moi qui suis excessive, je ne suis pas capable de me contrôler quand j’embarque dans l’intrigue. J’écoute tout en continu sur ces outils sataniques qui nous permettent d’écouter épisode après épisode sans pause publicitaire. Pour 2014, je veux m’éloigner de cette tentation qui gruge trop de mon précieux temps.

Lire la suite

Bonjour la culpabilité

Trouvez-vous que notre société est exigeante? Il faut être performant au travail et à la maison. On se doit d’être sportif, cuistot, spirituel et avoir un IMC dans la normale. Et le stress dans tout ça? C’est pour les faibles!

J’ai lu les articles récemment parus sur ces jeunes surstimulés, à qui l’on exige la perfection, qu’on bourre d’activités parascolaires afin qu’ils deviennent des génies et qui, rendus à l’adolescence, pètent un burn-out. Et bien moi je dis non. On ne viendra pas me culpabiliser parce que je ne suis pas assez parfaite selon les critères actuels ni que mes futurs enfants ne sont pas assez comme ci ou comme ça.

Je m’assume, je suis imparfaite. Oui, il m’arrive de manquer une recette et que ça goutte mauvais. De mélanger du linge foncé et pâle dans la laveuse. D’accumuler la poussière sur mes meubles et les minous sur mon plancher.

Lire la suite

La liste de Noël de Isabêêê

Eh oui, nous voilà déjà le 2 décembre, le décompte est commencé. Un souvenir que je garde du temps des fêtes est bien d’envoyer ma liste, écrite à la main, au père Noël. La lettre ensuite postée à l’adresse : Pôle Nord, HoH oHo. Je me rappelle tourner les pages, encore et encore, du catalogue Distribution aux Consommateurs, où je prenais un malin plaisir à encercler les objets qui me faisaient envie. Noël, c’est tellement magique quand on est enfant. Tout est différent ! On aime recevoir des jouets pour le simple plaisir de s’amuser. Adulte, les cadeaux sont tout aussi agréables, mais souvent avec un côté plutôt utilitaire.

Lire la suite

Ma fête en cadeau ou comment donner au suivant

Donner, c’est grandir notre âme – Ariane Angeloglou

Quand ce n’est pas les messages textes qui se bousculent, c’est l’oiseau bleu qui apparaît sur mon écran de cellulaire, aussitôt éclipsé par une petite caméra annonçant un clic sur ma photo Instagram. Ce tango des médias sociaux m’enivre et m’étourdit à la fois. Mais dans ce monde où l’instantanéité est reine et où le temps est une denrée rare qui nous file entre les doigts, j’ai décidé que mes 30 ans rimeraient avec don de soi.

Sans pour autant mettre la hache dans mon téléphone intelligent, j’ai décidé de continuer à cultiver mes relations avec les autres et à donner plus souvent au suivant même si ce n’est que quelques heures par mois. Et juste à penser que ce qui fait du bien aux autres fait encore plus de bien pour soi me motive à suivre mon nouveau mantra.

J’ai donc décidé, en octobre dernier, de m’impliquer bénévolement au sein du comité Ma fête en cadeau, une activité de collecte de fonds de l’organisme Le Phare Enfants et Familles. Pourquoi les enfants et pas les chats abandonnés ou les paniers de denrées? Parce que cette cause vient chercher l’enfant de 30 ans que je suis, celle qui carbure à s’amuser!

Lire la suite