Du zèbre à l’hippopotame

En septembre dernier, je me préparais à quitter le Québec avec mon bouc pour une durée de 6 mois, destination: Afrique. D’ailleurs, notre amie Marie Chèvre, qui est venue nous rejoindre à mi-chemin en Tanzanie vous a raconté son épopée, ici et ici. En se rendant dans ce continent mystérieux, nous savions que nous allions vivre des aventures incroyables, déstabilisantes, uniques et rocambolesques, mais je vous avoue que certains moments vécus ont dépassés mon imagination! Être témoin d’un accouchement dans un autobus, foncer droit dans la brousse à bord d’un minibus datant des années 30 et devoir traverser une rivière à pieds, ayant de l’eau jusqu’aux fesses, pour faire face à la tempête qui a emporté notre sentier… D’autres événements impliquaient des animaux… je vous en raconte quelques-uns; c’était tout simplement « fou – fou – fou »!

Lire la suite

Advertisements

2 jours à Toronto : quoi faire?

La dernière fois que j’étais venue à Toronto, j’avais 18 ans. C’était en 2001 dans le cadre d’une immersion anglaise de 5 semaines. Je me souviens que, dès qu’on en avait l’occasion, on allait se balader en ville. J’avais appris par cœur le nom des stations de métro. Le Eaton Center n’avait plus de secrets pour moi. J’étais grimpée au sommet de la tour du CN, j’avais même assisté à un match des Blue Jays contre les Expos!

Je pensais avoir tout vu de la Ville Reine. Je n’avais jamais eu l’envie d’y retourner; dans ma tête, cette ville était grise et ennuyante et il n’y avait rien d’excitant à faire. Lorsque la possibilité d’aller y passer un week-end s’est présentée à moi, je me suis dit : voilà l’occasion de voir si la ville a changé depuis tout ce temps. De plus, c’est avec la vision et les goûts d’une jeune trentenaire que je redécouvrais cette mégalopole et non plus comme la fillette de 18 ans que j’étais à l’époque de mes cours d’anglais intensifs.

Cette fois, j’allais éviter les classiques touristiques et le gros centre-ville bouillonnant qui jadis m’émerveillaient.

Voici donc les découvertes qui ont retenu mon attention de cette immense métropole qu’on compare de plus en plus avec New York (avec raison).

1- The Junction

Nous logions un peu à l’écart du grand centre, dans un B & B de West Toronto. Notre charmante hôte nous a parlé des endroits intéressants à parcourir, dont la nouvelle saveur du moment, The Junction, non loin de là. Le coin est nommé ainsi à cause de l’intersection de rails de chemin de fer.

Lire la suite

Mes vacances en Tanzanie – partie 2

Il y a deux semaines, je vous parlais de mon voyage en Tanzanie, du mode de vie et du plaisir que j’ai eu à vivre cette expérience. Nous avons quand même fait des visites touristiques, aspect que je n’avais pas encore abordé dans cet article. Je n’ai quand même pas fait 18h de vol pour boire seulement du café instantané! Parmi nos priorités d’attractions à faire, il y avait bien entendu le safari, mot qui signifie « voyage » en swahili. Parlant de swahili, saviez-vous que « Simba » -comme le personnage dans le Roi Lion- signifie « lion »? Eh bien nous, nous le savions pas!

Lire la suite

Mes vacances en Tanzanie – partie 1

En décembre, j’affirmais haut et fort mon grand bonheur de partir en voyage pendant Noël, me sauvant par la même occasion de toutes les obligations du temps des Fêtes. C’était la première fois que j’étais absente du pays pour le réveillon, mais ça faisait plusieurs années que je songeais à m’en libérer. La conclusion : à refaire absolument! Je suis revenue au travail en janvier en étant la seule qui n’avait pas fait d’abus de tourtière, avec un petit teint bronzé et aucun kilo en trop!

J’ai passé le temps des Fêtes en Afrique, plus précisément en Tanzanie. J’allais retrouver mon amie Sophie Chèvre et son bouc, qui étaient en périple pour 6 mois (lisez leurs aventures ici).

Nous ne sommes pas du genre à suivre les routes typiques, nous avons donc visité à notre façon, loin des sentiers battus. Pas d’ascension de Kilimandjaro, de nuitées en Lodge de luxe dans le Parc de Serengeti, de safari de masse au cratère Ngorongoro, ni même d’escale sur la fameuse île Zanzibar. Plutôt des petits villages où très souvent, nous étions les seuls touristes sur place, ou Mzungu comme on dit là-bas.

Nous nous sommes mêlés à la population, avons mangé la nourriture locale, fait de longs voyages interminables dans les autobus surchargés sans air climatisé. Nous avons vu les animaux, l’océan, les montagnes, la verdure, la campagne, la ville. Comme je nous répétais pendant le séjour sur un ton plutôt familier : nous en avons eu plein la gueule!

Nos amis les zèbres au Parc national de Mikumi

Nos amis les zèbres au Parc national de Mikumi

Notre chaloupe pour nous amener vers notre excursion en plongée en apnée

Lire la suite

Ode aux voyages

J’arrive tout juste de voyage et souhaite déjà repartir. Je n’étais pas encore partie que je pensais déjà au prochain périple que je pourrais faire. Je ne suis jamais allée en Asie, ce serait bien d’y aller !

Que voulez-vous, je suis comme ça. J’en aurai jamais assez de voyager !

Récemment, je me questionnais à savoir d’où venait mon obsession pour les voyages. Ça me vient de très loin, de mon enfance. Je me rappelle d’avoir toujours voulu découvrir le monde. De ma petite municipalité nord-côtière, face à l’immensité du fleuve St-Laurent sous les yeux, j’étouffais. Je me disais que je ne pouvais pas finir mes jours sans aller voir ce qui passait ailleurs.

Je feuilletais les brochures de voyage aux mers turquoises, j’accumulais les dépliants touristiques et suppliais mes parents de m’emmener dans ces paradis lointains. Je collectionnais avidement les cartes postales qu’on nous envoyait, j’étais pendue aux lèvres de mes oncles et tantes qui nous racontaient leur dernière escapade européenne, je me collais le nez au globe-terrestre de ma grand-mère et jouais fébrilement à Mais où se cache Carmen San Diego. Je me suis même trouvée des correspondantes étrangères pour apprendre de nouvelles cultures. Ensembles, nous échangions des lettres qui expliquaient nos modes de vie, en prenant soin d’ajouter des petits cadeaux locaux dans les enveloppes (timbres, monnaies, photos, etc.) que je conservais religieusement.

Lire la suite

Bienvenue chez Scarlett O’Hara (ou presque!)

Chose promise, chose dûe : après les – 22 degrés des dernières semaines, les Alpes Françaises monopolisant les rues de Montréal et le spleen des journées de janvier,(re)plongez dans les bayous sinueux de la Louisiane pour la troisième et dernière partie de mon périple haut en couleur aux effluves de jambalaya et de mint julep. Cette semaine, direction la Route des Plantations pour découvrir les fameuses demeures aux allures de cartes postales qui ont fait et font toujours rêver. 

Des dizaines de plantations bordent les abords du Mississippi. Des choix s’imposent donc quand vient le temps d’en faire la visite. Suivant les recommandations de Léa Lejeune, l’hôtesse sympathique du B&B où nous séjournions à Lafayette, de notre Routard et des gens rencontrés sur notre route, notre choix s’est arrêté sur Houmas House, Oak Alley Plantation et Laura Plantation.

Scarlett O'Hara

Lire la suite

Road trip au pays cajun

Notre premier week-end néo-orléanais derrière nous (parcours divisé en deux week-ends), mon bouc  et sommes partis à la découverte du territoire francophone où se côtoient Acadiens, alligators, faune sauvage, musique traditionnelle, mets épicés et joie de vivre.  Voici le deuxième des trois récits de mon escapade en Louisiane. Attention! Carnet de route pouvant causer un brin de nostalgie ou l’envie irrésistible de se téléporter au pays cajun!

Lire la suite