Le cerveau mou

recherche_googleÊtes-vous comme moi ? C’est-à-dire que des fois vous vous sentez le cerveau mou. Je veux dire, qui ne travaille pas si fort. En fait, j’ai cette impression-là principalement à cause d’Internet, cette merveilleuse machine. Il répond à toutes mes questions ou presque. Quel âge avait JFK à sa mort ? Quelle heure est-il à Hong Kong ? Trouver un truc pour enlever une tache sur un vêtement. Etc., etc., etc.

C’est une source infinie d’informations, et je dois avouer que je ne pourrais plus vivre sans. Je suis assez rapide sur le « Google » pour contre-vérifier mes doutes ou approfondir mes connaissances ; ces connaissances éphémères que j’oublie presque instantanément au moment où je ferme la fenêtre. De toute façon, pourquoi le retenir, quand je peux y revenir ? Non pas que j’aie réellement ce raisonnement, mais on dirait que ce l’est inconsciemment.

C’est comme ces autocorrecteurs. Pas besoin de bien écrire, Word, Gmail corrigent automatiquement vos fautes. Wow ! Je n’ai donc plus besoin de me poser la question à savoir si j’ai bien écrit ce mot, ou pourquoi j’ai faire une faute. Et que dire des messages textes qui anticipent les mots que nous allons écrire, alors nul besoin de les compléter, on le fait pour vous.

J’ai l’impression qu’on fait tout pour me simplifier la vie, mais que ça implique que mon cerveau perde de sa vivacité. Qu’au final, internet devient l’extension de ma mémoire et de mon intelligence. Je ne suis plus autonome, incapable de me rappeler c’était quoi le nom de cet acteur qui est pourtant archi-connu, de mémoriser le numéro de téléphone de ma meilleure amie, de me souvenir quel jour est le solciste d’été (et du coup comment écrire ce mot, la ligne rouge m’indiquant la faute, Google me confirme que c’est bien solstice avec un s).

autocorrecteur

Alors voilà, je me sens paresseuse du cerveau, même si j’ai accès à cette panoplie d’informations qui m’aurait été inaccessible autrement. C’est peut-être une question d’effort que vous me direz. Oui peut-être… Effectivement, je n’ouvre plus le dictionnaire pour vérifier l’orthographe d’un mot, je ne consulte pas d’ouvrage spécialisé pour savoir quels ingrédients m’apportent une haute teneur en fer. Je ne regarde plus un livre de recettes pour savoir comment faire de la mayonnaise maison. Je ne cherche pas une encyclopédie pour m’informer sur l’Espagne. Tout ça se trouve sur Internet !

Oui, peut-être que c’est la démarche qui fait en sorte que nous avons le cerveau mou. La paresse ou plutôt l’accessibilité et la facilité. Mais aussi nous sommes tellement stimulés. Tous les objets technologiques qui sortent aujourd’hui sont conçus pour nous faciliter la vie. Nous vivons dans une société de rapidité et de performance où le plus important est le rendement. Alors oui, parfois j’en oublie des bouts. C’est là que Google vient à ma rescousse. Sans cette aide externe, je n’y arriverais tout simplement pas.

Je m’interroge sur tout ça. Et je n’ai pas encore trouvé la réponse. Vous savez, finalement, on ne trouve pas tout sur internet.

Isabêêê

Advertisements

Une réflexion sur “Le cerveau mou

  1. Bonjour,
    Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.
    Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.
    En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s