Avoir plus d’argent dans ses poches : facile!

J’aime bien faire attention à mon argent, dépenser judicieusement, économiser le plus que je peux. Non pas que je suis radine, je préfère l’investir dans ce qui me tient à cœur, par exemple dans les voyages. C’est pourquoi je lis souvent des articles portant sur les finances personnelles. Je pense qu’il est important de s’intéresser à ce sujet puisqu’il affecte notre vie quotidienne. Ce n’est pas une grande surprise, nous l’entendons et l’expérimentons tous les jours : le coût de la vie augmente, sans pour autant notre salaire!

Éviter des frais inutiles nécessite tout de même un peu d’efforts. Ma règle de base pour épargner : le faire soi-même. Ensuite, il est bon de magasiner les prix. J’ai lu dans le magazine a+, dans le numéro intitulé « Comment vous enrichir en 2013« , qu’il était possible d’économiser des centaines de dollars simplement en faisant de nouvelles soumissions pour nos assurances auto ou habitation à leur échéance. C’est vrai, c’est long et ennuyeux à faire, mais le jeu en vaut la chandelle. L’écoconduite, c’est-à-dire réduire la vitesse, bien entretenir la voiture, alléger le poids transporté dans le coffre, permettrait également d’économiser 10 à 20 % sur la facture de carburant. Je ne rentre pas dans les détails concernant l’investissement, je vous invite à lire le reportage.

J’ai également d’autres trucs à vous donner :

1- Utiliser le vélo

La carte de métro à Montréal, la CAM, coûte maintenant 77 $ mensuellement (dire que je payais 25 $ lorsque je suis arrivée à Montréal il y a 10 ans!). Il est pourtant facile d’utiliser sa bicyclette au moins 6 mois par année : la température est clémente, les pistes cyclables dégagées.

Je parle seulement des avantages monétaires ici, les avantages pour la santé vous les connaissez. Qui plus est, vous ne perdrez plus de votre précieux temps lors des pannes de service! Faites le calcul, abandonnez le métro pendant 6 mois et vous aurez 462 $ de plus dans vos poches.

2- Changer les pneus de sa voiture

Je ne pensais pas que c’était possible pour moi, une fille de la ville, de changer les pneus de ma voiture moi-même. Mais mon papa m’a montré comment faire et c’est très facile. Tout le monde est capable de s’y mettre, je vous le dis! Chaque automobile est munie d’un cric et d’une clé. Il faut simplement faire attention de positionner la roue du bon côté du véhicule (selon la direction des petites lignes sur le pneu) et d’assurer une rotation des roues tous les ans. Voilà maintenant 100 $ de moins chez Canadian Tire chaque année!

3- Cuisiner tous ses repas (ou presque!)

L’idée d’aller diner au restaurant tous les midis est quand même alléchante. Pas besoin de préparer un repas et d’ensuite faire la vaisselle. Mais, je résiste. Je me suis un jour dit : des lunchs, tu auras à en faire toute ta vie (surtout lorsque tu auras des enfants), alors aussi bien prendre l’habitude dès maintenant. Je suis même devenue une magicienne de création de mets avec les restants. J’avoue qu’un de ces jours, je ne dirais pas non à un repas mijoté par un traiteur une fois par semaine, mais d’ici là, je cuisine. Et vous le savez, en évitant les mezzos cafés latte au Starbucks (dont je suis une grande adepte!), on multiplie les économies. Tout dépendant de vos habitudes, c’est entre 15 et 75$ par semaine que vous pourriez épargnez, donc dans une année de travail, ça représente entre 750 et 3 750$!

4- Réparer ce qui est brisé

Aujourd’hui, nous trouvons presque absurde l’idée de réparer notre linge troué ou notre bidule cassé : en acheter de nouveaux est plus simple. Dans le temps de nos grands-parents, c’était le contraire. Ils faisaient tout par eux-mêmes. C’était la normalité puisqu’ils n’avaient pas d’autres options. Les vêtements fabriqués de nos jours sont souvent de mauvaise qualité et donc déchirent facilement. Apprendre les petites techniques de couture (à la main ou à la machine) vous permettra de rapiécer vous-mêmes vos habits. De même, vous n’aurez plus à payer personne pour faire vos bas de pantalons. J’ajouterais aussi que vous allez pouvoir décorer votre demeure telle une Martha Stewart. Rideau, coussin, nappe : pourquoi ne pas les créer vous-mêmes?

Un dernier truc, toujours selon le magazine a+ cité précédemment, comptabilisez vos honoraires réels. Même si nous sommes payés pour un salaire de 35 ou 40 heures hebdomadairement, nous prenons beaucoup plus d’heures dédiées au boulot : le temps pour se rendre, les heures de lunch, les courses obligatoires, etc. Pour ma part au final, 47,50 heures par semaines sont « perdues » pour le travail, et non pas 35. J’ai donc calculé mon « nouveau » taux horaire, et franchement, je suis découragée. J’ai beaucoup moins le goût de m’acheter des petits luxes superflus… Faites l’exercice et vous verrez bien!

Bref, prenez les trucs qui vous conviennent le mieux et faites la somme des économies que vous pourriez faire annuellement… ou même en 10 ans! Imaginez alors le nombre de billets d’avion que vous pourriez vous payer (ou le nombre de paiements hypothécaires que vous pourriez faire), c’est selon vos priorités!

Au plaisir,

Marie-Chèvre

***

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s