Pâques interprétée par Isabêêê

paquesPâques annonce souvent le début officiel du printemps. La neige et le froid laissent leur place à un temps plus clément. Je vois ce week-end comme une sortie collective d’une grande noirceur. Le retour du congé de Noël est le plus douloureux. Les vacances sont alors terminées, il faut affronter la période la moins ensoleillée et la plus froide de l’année : l’Hiver avec un grand H. Le dernier congé férié étant le premier jour de janvier, il faut compter un long laps de temps avant de connaître un moment de relâche. (oui, il y a la relâche scolaire, mais ce n’est pas un congé pour tous)

Ce congé bien mérité est un remerciement d’avoir su affronter les derniers mois. C’est, comme je le disais, la lumière au bout du tunnel. Par la suite, les congés fériés s’ensuivent au fil des mois : mai/Journée nationale des patriotes, juin/Fête nationale du Québec, juillet/Fête du Canada suivi par le début de l’été synonyme pour la plupart de vacances.

Nous sommes chanceux, car cette année Pâques arrive tôt, donc on s’en sort plus vite. Au plus tard, Pâques arrivera fin avril (on parle du 21 avril en 2019). Pour ceux qui l’ignorent, le calcul de Pâques se fait de la façon suivante : suite à l’équinoxe du printemps, on laisse passer une pleine lune (cette année le 27 mars) et Pâques sera le dimanche suivant (donc ici le 1er avril).

C’est vrai, il ne faut pas oublier que Pâques est une fête religieuse chrétienne et que son objectif premier est de fêter la résurrection du Christ. Le tout bien sûr entouré de sa famille en offrant des chocolats (partie commerciale de la fête, bien entendu). Voici comment Isabêêê interprète la chose :

  • La fin du carême

saladeLe carême religieux doit se faire entre le mercredi des Cendres et la veille de Pâques. Il consiste à faire un jeûne. Par contre, le type de carême le plus courant sera celui où l’on se prive d’alcool ou de sucrerie. Au Québec, il a perdu en popularité ces dernières années. Cependant, un p’tit carême au retour des fêtes n’apportera pas de tort à quiconque. On est tous d’accord pour dire qu’on mange et boit trop dans la période de Noël. Alors, pourquoi ne pas diminuer un peu son apport calorique ? Se priver pour mieux se récompenser ! En fait, le carême est tout simplement le « détox » du 21e siècle. Simplement un nouveau mot à la mode, mais gardant l’essentiel du carême.

  • Vendredi saint

Le fameux vendredi connu par tous les chrétiens. Dire qu’il y a un temps pas si lointain où la viande et l’alcool étaient prohibés chaque vendredi. Disons que ces habitudes sont quelque peu révolues, mais tendent à revenir. En fait, j’ai trouvé assez marrant la tendance du lundi sans viande. Le tout dans le but de nous inciter à diminuer nos apports en viandes et substituer par poisson, fromage, tofu ou toute autre protéine. Sommes-nous d’accord pour dire que c’est le retour du vendredi « maigre », mais qu’on change tout simplement la journée ?resurrection_jesus_dessin

  • Dimanche de Pâques

C’est la journée où le brunch familial est à l’honneur. On fait la chasse aux cocos de Pâques et c’est jour de fête. Pourquoi ? Parce que, dans la religion catholique, nous célébrons la résurrection du Christ. Mais durant ce week-end, il n’y a pas que lui qui soit revenu à la vie, nous aussi !!! En fait, c’est simple. À Pâques, c’est notre propre personne qui ressuscite !

Alors bonne résurrection personnelle et Joyeuses Pâques !

Isabêêê

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s