Pourquoi je suis contente de me sauver de Noël cette année

C’est Noël dans 2 semaines. Je vais vous décevoir mais je ne partage aucunement l’engouement d’Isabêêê pour cette fête. J’haïs la musique de Noël, les décorations laides et uniformes devant les maisons, les sapins artificiels et surtout cette course affolante aux cadeaux de Noël. Non mais quel stress inutile qu’on se fait subir pour rien! Je n’ai pas besoin de cette pression supplémentaire dans ma vie. Parce que oui, c’est angoissant trouver des cadeaux de Noël. Premièrement, il y a tellement de gens (stressés) dans les magasins, c’est à rendre fou. Il fait chaud avec le manteau d’hiver, on se fait bousculer et harceler. Je deviens agressive après 10 minutes. Deuxièmement, de nos jours, tout le monde a déjà tout ce dont il a besoin. Tu veux la dernière bébelle sortie sur le marché? Tu te la procures. Tu n’attends pas que le Père Noël te l’envoie. Donc, toi, t’achètes quoi comme cadeau? Du linge? Non, parce que tu n’es pas sûr du style et de la grandeur. Des bibelots? Non, parce que tu sais très bien que ça finira à l’Armée du Salut l’année prochaine. Des livres? Peut-être, mais c’est ce que tu as acheté l’année passée. Il faut varier quand même! Un certificat-cadeau? La solution facile. Donc, à partir de novembre, tu commences à fouiller pour des idées de présents beaux, bons, pas chers, originaux. Rendu à décembre, la panique s’installe et t’abandonnes alors l’espoir de trouver un concept original. Le pire est que tu n’as pas le choix d’amener des cadeaux, puisque les autres vont sûrement t’en donner. Tu passerais pour un sans cœur!

Je déteste tellement ça. Grrrrrr!!! Ça n’a plus aucune signification pour moi, que de l’argent lancé par les fenêtres. Je suis excessivement contente de m’en sauver cette année. Thank god, je pars en voyage! Pas de magasinage parmi la foule en délire, que je suis contente!

Vous voulez que je recommence à aimer Noël? Il va falloir me promettre qu’on élimine les cadeaux (à moins que tu me dises que c’est toi qui l’as fait). On se dis-tu à la place qu’on prend cet argent pour se louer un chalet 3-4 ou 5 jours et pour se payer de la bonne bouffe et du bon vin? On pourrait alors passer les 24 et 25 décembre à jouer à des jeux de société et à manger. Dans mon esprit, le temps des Fêtes c’est fait pour ça : être en famille et manger. Le jour, tu en profites pour faire des sports hivernaux : glissade, patinage, ski de fond ou planche à neige. Tu rentres ensuite au chalet pour te réchauffer sur le bord du feu. Par après, tu t’habilles en mou, tu lis un bon livre, t’écoutes un film, tu fais une sieste ou tu fais du casse-tête.

J’en n’ai pas besoin davantage pour être heureuse. Alors, pourquoi venir tout gâcher avec ces histoires de surconsommation? Peut-on simplement revenir aux sources? Sinon, je vous le dis, je repars en voyage l’année prochaine!

Marie-Chèvre

***

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s