Végétalove

Vous étiez sûrement à l’autre bout du monde ou bien emporté par Sandy si vous n’avez pas entendu parler du Commensalgate, ce mini-scandale à saveur de tofu et de crevettes ayant éclaté en début de semaine. En effet, la célèbre chaîne de restos jusque là végétarienne a annoncé, par le biais d’une – pardonnez-moi – douteuse publicité télé, qu’elle intrégrerait désormais du poulet et des produits de la mer à son buffet.

Le but? Évidemment mercantile. La chaîne souhaite attirer davantage de clients. Son argument? Un peu faible. Permettre aux flexitariens (ceux qui ne mangent de la viande qu’à l’occasion) de venir faire leur tour au Commensal. Bref, diversifier la clientèle au profit de la mission première de la chaîne, soit de faire connaître le végétarisme au plus de gens possibles.

Je ne suis pas végétarienne, sans être non plus une carnivore finie. J’ai grandi dans un environnement où la variété culinaire était importante, que ce soit avec le rosbif que mon père préparait, tendre à point, qu’avec le pain aux lentilles concocté par ma mère. J’ai été habituée à inclure une variété d’aliments dans mon quotidien, sans bouder les lentilles, le tempeh ou le caroube. Je ne raffole pas de la viande rouge, mais je ne me fais pas prier pour savourer un carré de filet mignon à l’occasion.

Je me considère donc comme une pseudo flexitarienne. Or, je déplore le choix stratégique du Commensal. Selon moi, les options pullulent quand on souhaite manger de la viande au restaurant, tandis que les choix de restos végétariens sont encore trop peu nombreux (à mon goût). Si mon invité veut manger de la viande, c’est simple : nous n’irons pas au Commensal, car 1 457 autres possibilités s’offrent à moi. Alors pourquoi diluer la nature même du resto? Une question de bidous, vous me direz.

Manger végé, c’est un mode de vie pour certains et un plaisir occasionnel pour d’autres. Même les végétaliens ou les adeptes du crudivorisme peuvent créer des assiettes alléchantes et colorées à base de verdures et de protéines autres qu’animales. 

J’ai quelques petits repaires végé à vous proposer. Vous les connaissez peut-être, autrement faites le détour! Je vous garantis que vous n’aurez pas envie d’un burger juteux après les avoir essayé.

Lola Rosa Café

Au coeur du ghetto McGill, à quelques pas de l’université et de la frénésie du centre-ville se trouve un petit bistro végétarien pas piqué des vers : le Lola Rosa Café. Réservez si vous souhaitez l’essayer, car les gens s’y entassent, surtout à l’heure du lunch. La carte est simple, mais oh combien éclatante de saveurs! L’ardoise propose également des plats du jour tout aussi savoureux. J’ai craqué pour la tarte aux tomates, les burritos aux fèves noires, le burger au chanvre et pour…les petites tables bistro en bois dont les petits tiroirs sont remplis de bouts de papier griffonnés de pensées et de poèmes. Romantique, ludique, chaleureux et savoureux. Bref, j’adore Lola!


La Panthère verte

Quand je travaillais en agence de publicité, Gerardo, un gentil livreur à bicyclette, nous ouvrait sa glacière tous les jeudis midis. Il pédalait sur le boulevard St-Laurent en provenance d’un mini resto du Mile-End : la Panthère verte. Faits à base de produits bios et le plus souvent locaux, les mets prêts-à-manger de ce félin grano sont tout simplement délicieux et d’une fraîcheur impeccable. Le choix est simple, mais je n’ai jamais été déçue. Succombez à la saveur exquise des falafels accompagnés de sauce tahini. Les crucivores seront comblés par des verdures croquantes et parfumées, de même que par des élixirs revigorants à base de nectar d’agave, de dattes, de kabe et plus encore. Pour les dents sucrées, le Sésame, ouvre-toi! composé de grenoble, chanvre, canneberges et sésame est tout simplement divin.

Aux vivres

Ce resto-bar à jus-comptoir express ressemble à un diner des années 50, bien que plus épuré grâce à des touches de bois et de couleurs fraîches. Son menu vegan est alléchant et rempli de saveurs toutes plus originales les unes que les autres. Attention, vous risquez de faire la file à toutes heures du jour! Les fins palais végétariens se délectent Aux Vivres depuis 1997 et le resto est établi sur la Main depuis le début des années 2000. J’ai un faible pour l’assiette Mumbai, véritable ode aux épices indiennes et composé d’un curry onctueux de pois chiches. J’adore aussi le bol du Dragon, un classique de la maison où les pousses, le riz brun, le tempeh, le daikon et le goémon s’harmonisent à la perfection. Sans oublier les sandwichs Mékong et BLT sur pain chapati, où le bacon est remplacé par de la noix de coco grillée et fumée. C’est à s’y méprendre! 

Crudessence

Avec Crudessence, découvrez le plaisir de manger cru et bio! C’est à la fin des années des années 90 que deux comparses ont fondé ce restaurant de la rue Rachel, entre Esplanade et St-Urbain. L’entreprise offre désormais des ateliers et des cours de cuisine, une boutique, un autre resto au centre-ville, de même qu’un comptoir santé dans les Basses-Laurentides. J’avais hâte d’essayer les plats aux noms débordant d’odeurs et de saveurs, de même qu’un thé Kombucha. Je me suis donc rabattue sur les Canellonis Subito faits de fromage de courge, de tomates séchées farcis de ricotta de noix de Macadam et d’une salsa fraîche. Mon aventure dans le monde du crudivorisme s’est poursuivie avec des sushis de vie, soit des makis de légumes agrémentés de pâté et d’une sauce sans gluten. Je dois avouer que la première entrée m’a épatée, contrairement à la deuxième dont le goût était un peu trop aigre pour mes papilles. J’ai laissé tomber l’idée du Kombucha et j’ai opté pour une potion magique verte gazon faite entre autres de fenouil, de kale et de gingembre. De quoi chasser un gros rhume! Bref, les saveurs explosent en bouche chez Crudessence et vous redécouvrirez le plaisir de goûter!

Chèvre-Laine

Advertisements

Une réflexion sur “Végétalove

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s