Déménagement = ménage. Alléluia!

Je déménage bientôt et je dois faire des boîtes. J’ai une seule constatation : mon Dieu qu’il est facile d’accumuler du matériel! Je n’en reviens pas de la quantité d’objets que je possède. Ça fait presque 8 ans que j’habite mon appartement; 8 années à accumuler! Le pire, j’ai tendance à m’attacher inutilement au matériel. J’ai donc énormément de difficulté à me départir de mes possessions. Il y a mes collections de si ou de ça auxquelles je tiens (ma collection de cartes postales que j’ai reçues, de monnaies étrangères ou des billets de spectacles auxquels j’ai assistés… pour ne nommer que celles-là!). Il y a aussi les cadeaux qu’on m’a offerts, qui ne me servent plus et que je me sens mal de donner ou bien sûr, les souvenirs que je veux garder. Et finalement, il y a tous ces « au cas où », c’est-à-dire le linge ou les objets qu’on pense un jour réutiliser, et qui bien souvent ne serviront jamais.

Heureusement, il y a une tonne de bidules qu’on se demande pourquoi on a gardé et qu’on peut allègrement donner ou jeter. J’ai retrouvé une quinzaine de cassettes VHS, très utiles en 2012. Tout comme les 6 dictionnaires que j’ai dû ouvrir la dernière fois en 1999. J’ai également retrouvé mon walk-man cassette et une valise pleine de CD-ROM de musique gravée, du temps où les lecteurs MP3 n’étaient encore qu’un rêve. L’ère du numérique permet aussi d’épurer bon nombre de matériel : feuilles lignées, crayons de plomb, gommes à effacer, cartables à anneaux, cahiers Canada et duo-tang. Musique, photos, écrits, documents : tout est maintenant dans l’ordinateur.

Très prévoyante, j’avais gardé mes notes de cours du Cégep et de l’Université, sûrement pour le jour où j’aurais le goût de refaire du calcul différentiel et des méthodes quantitatives. Ce jour n’est évidemment jamais arrivé. Alors dehors vieilles notes, Wikipédia existe maintenant de toute façon!

Bref, je suis présentement dans ce grand ménage imposé. Je suis en mode épuration. Je me suis donnée comme objectif ultime de me débarrasser de la moitié de mes biens avant le déménagement, question de seulement conserver l’essentiel. Je suis rendue à seulement 10% d’éliminé… il me reste pas mal de chemin à faire!

Demain, je m’attaque au linge. Je tente une expérience. Je vais me faire trois piles : ce que je suis sûre de garder, ce que je doute, ce que je donne. Je vais évidemment donner la troisième pile et garder la première. Je vais ranger la pile du doute dans une boîte que je ne déballerai pas. Si dans un an, la boite est encore fermée, je m’en vais illico la porter à L’Armée du Salut. Et qui plus est, je vais instaurer une nouvelle règle : à l’avenir, quand un objet rentre à la maison, un autre doit sortir.

Telle sera ma nouvelle résolution de vie : fini l’accumulation. Je prônerai l’art de l’essentiel.

Marie-Chèvre

***

Advertisements

Une réflexion sur “Déménagement = ménage. Alléluia!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s