Mondial de la bière «homemade»

Non, ce n’est pas la bière qui est homemade, mais le mondial. C’était la deuxième édition cette année du mondial Marquette, lancé par un ami. Le concept est simple, une quinzaine d’invités qui apportent des bières différentes pour des dégustations communes et attributions de notes.

Un conseil simple pour commencer : établir une certaine logique dans l’ordre des dégustations. Je dis ceci par expérience, l’année dernière c’était un peu freestyle. Nous avions bu de la rousse, de la noire pour reprendre une rousse et boire une blanche. Je peux vous dire qu’après une stout, le goût reste en bouche, le mélange des sortes n’étant pas nécessairement la meilleure idée.

Personnellement, je dois avouer, j’aime bien la blanche. Si je sors dans un pub, c’est immanquable que je choisirai celle-là. En fait, ce qui est bizarre dans mon cas, c’est qu’il y a quelques années, je ne jurais que par la rousse jusqu’à ce que j’aille une sorte d’« écoeurantite » et que je me tourne vers la blanche.

Il n’y a pas de règles précises sur les choix de bières. Pour ma part, j’aime encourager les bières québécoises avec les microbrasseries que nous avons au Québec. J’avais donc choisi une bière blanche, Marie Barbier, de la microbrasserie de l’île d’Orléans que j’ai eu la chance de visiter en juillet. J’ai également opté pour une bière de La Barberie, microbrasserie coopérative située à Charlevoix que je n’ai pas visitée, mais dont la bière avait piqué ma curiosité. Pour me procurer ces bières, j’ai donc fait pour la première fois, la visite du dépanneur coin Rachel-Iberville à Montréal. Plusieurs m’en avait parlé me disant « Quoi, t’es jamais allée encore, tu vas voir, ils ont vraiment plein de bières !!! ». Eh bien, je confirme ! Ce dépanneur Peluso (sous bannière boni-soir) est effectivement le paradis de la bière québécoise.

Je n’étais pas la seule à apporter des bières québécoises, à mon grand bonheur. Les organisateurs, entre autre, avaient apporté des bières venant de la microbrasserie Pit Caribou située à Percé qu’ils ont visité cet été lors de leur voyage en Gaspésie.

Cette année, l’ordre était beaucoup mieux établi : blanche, blonde, rousse, brune, noire. Première constatation : plusieurs avaient apporté de la bière brune. Dix-huit bières au total étaient à déguster. Une fois la dégustation démarrée, on attribue à tour de rôle, une note de 1 à 10 et les demi-points sont acceptés.

Avec cette formule, contre toute attente, j’ai découvert que j’aimais bien la brune finalement. C’est ça qui est bien avec ce genre d’événement, on sort un peu de notre zone de confort et ça nous permet d’ouvrir nos horizons.

Voici donc quelques une de mes bières préférées que je compte bien me procurer pour le simple plaisir de boire une bonne bière :

  • Marie Barbier, bière blanche– Microbrasserie de l’île d’Orléans
  • La TchèqueBec, bière blonde – Microbrasserie TchèqueBec
  • La Maudite (spéciale, elle avait été vieillie 2 ans), bière brune – Unibroue

Sur ce, bonne dégustation !

Isabêêê

Advertisements

Une réflexion sur “Mondial de la bière «homemade»

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s