Bon voyage, Fée des ciseaux!

Mon dernier billet portait sur le décès de ma grand-maman partie au début du mois de juillet. Aujourd’hui, j’honore à nouveau une femme spéciale qui a enrichi ma vie grâce à ses couleurs uniques.

La semaine dernière, j’ai appris le décès d’une personne qui m’était  chère, une femme qui aura marqué plusieurs personnes, dont tous ses comparses théâtraux.

Diane était une créatrice de costumes et une couturière ayant collaboré à plusieurs pièces de théâtre de la troupe des Exclamateurs  dont je fais partie. En plus de manier les ciseaux, de transformer les tissus et de mettre en valeur les textures, cette épicurienne dans l’âme avait un esprit créatif assoiffé un brin déjanté qui ne cessait de nous surprendre. Son rire était plus que communicatif et sa présence se voulait des plus essentielles lors de nos pratiques et les soirs de représentation.

Jamais je n’oublirai nos fous rires, nos discussions sur la mode, sur les chapeaux sortis tout droit d’une autre époque. Toujours je me souviendrai de nos 5 à 7 entre les représentations, de notre après-midi passé dans le costumier à trier, classer, jaser, papoter et surtout rire de tout et de rien.

J’ai fait la rencontre de Diane lors de mes débuts dans la troupe il y a près de 4 ans. Nous nous étions croisées quelques années plus tôt par hasard dans un cadre professionnel. Elle était une jeune retraitée pleine d’entrain dont la liste de projets était sans fin.

J’ai eu la chance de la connaître davantage dans Hôtel du Nord, il y a quelques mois. Son énergie, sa jovialité, tout comme ses idées rafraîchissantes et farfelues, m’épataient. Elle n’avait pas la langue dans sa poche et n’avait pas peur d’oser. C’est en partie grâce à son oeil créatif et à son professionnalisme que notre pièce évoquant le Paris des années 30 est passée de l’ incubateur à une tranche de cinéma en direct couleur sépia.

Diane savait conseiller, épauler, rassurer. Elle était l’acolyte, le bras droit des metteurs en scène, la fée-marraine des comédiens, en plus d’avoir des talents de comédienne.

Je la revois encore, à quelques heures de la générale d’Hôtel du Nord, à visser les dernières poutres du décor, à rapiécer mon jupon trop grand et ma blouse trop petite. Elle avait toujours des solutions aux bouts des doigts. Avec elle, toutes les idées devenaient réalité.

Pour cette pièce, elle m’avait prêtée un de ses foulards ayant appartenu à sa mère. Ses couleurs crème et ivoire et son drapé à volants s’agençaient à merveille avec le costume de Ginette, l’un des personnages que je campais. J’avais comparé la forme et les couleurs de ce joli foulard à un filet de tilapia. La comparaison la faisait éclater de rire à chaque fois que je lui rappelais. À chaque soir de représentation, nous serrions toutes les deux le filet de tilapia entre nos doigts en le priant de bien vouloir faire tenir les coutures de mon costume!

Ce boute-en-train, cette femme-orchestre est partie trop tôt, trop abruptement, quelques semaines à peine après avoir été admise à l’hôpital. Je devais aller la visiter mercredi soir dernier pour voir son sourire une dernière fois. Je n’aurai pas eu le temps. Elle a accroché son dé à coudre au petit matin, sereinement et tout doucement.

En plus de laisser dans le deuil ses proches, son départ a provoqué une onde de choc dans notre petite famille artistique.

Là-haut, en ce moment, ma grand-maman et Diane parlent peut-être de chapeaux en sirotant  l’apéro. J’aime y croire. C’est ce qui me réconcilie avec la disparition de gens qui me sont chers.

J’ai connu l’une durant 28 ans et l’autre trop peu de temps. Une chose est certaine :  elles m’auront toutes les deux marquée par leur coquetterie, leur gaieté, leur luminosité et leur chaleur humaine.

Bon voyage, Fée des ciseaux!

Chèvre-Laine

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s