De l’aventure à l’état pure… en kayak!

Nous voilà prêts, tous les quatre, mon père, ma sœur, mon copain et moi-même, pour une aventure en kayak, de Montréal à… Trois-Rivières. Les kayaks bien chargés du nécessaire pour vivre les prochains 4 jours; ça pèse lourd dans ces compartiments qui nous semblaient petits.

Le départ est réellement exaltant, c’est l’annonce d’une excursion remplie de surprises. Sans coup de feu, ni sifflet, le coup d’envoi est lancé. Nous pagayons sur ces eaux qui nous semblent relativement calmes et nous apprécions notre présence sur le fleuve. Soudainement, le ciel se voit noir au loin, tandis qu’il est d’un bleu éclatant au-dessus de notre tête! « Suivons le rivage de près, voilà qu’on nous donne du fil à retordre! » Le vent de l’Est se lève furieusement et nous fonce droit dessus. Il exerce une pression monstre sur l’embarcation, il tente de nous faire reculer! « Accostons! Le ciel semble nous tomber sur la tête! » Une pluie diluvienne nous sable la peau, veut décaper nos kayaks, ça pince, ça effraie! Nos pagaies bien plantées dans la boue du rivage, nous tentons de garder notre embarcation en place! Ça barde! Quelques secondes plus tard, le ciel étincelant nous sourit à nouveau! Il semble nous dire : « Désolé pour ce moment de rage! ».

Ce genre de péripétie rend notre aventure encore plus palpitante!

Photo : Sophie Chèvre Gauthier

Du vent, encore du vent de l’Est!

Après une nuit paradisiaque sur un bout de plage isolé, suivi d’une partie de tirs de roches plates sur la surface de l’eau et un démontage record de notre campement, nous voilà repartis pour une autre journée remplie de surprises! Ce fameux vent nous en veut! Au total, 9 heures de pagaie énergique ont été nécessaires pour affronter ce rude ennemi, qui nous fouettait encore une fois le visage. Le ciel était clair cette fois, mais la terre nous réservait des kilomètres de foins qui nous séparaient du rivage. Si nous ne voulions pas retourner à Montréal, nous devions pagayer ardemment, avec vigueur et acharnement! Une pause? Si nous souhaitions nous arrêter, nous devions tous nous tenir l’un à l’autre et nous agripper aux foins nous entourant. Pas moyen de sortir de ce kayak…, et ce, 9 heures durant! On s’est hydraté comme il le fallait, ceci dit, le besoin d’aller à la toilette a créé des histoires qui sont aujourd’hui rigolotes pour certains et un peu plus gênantes pour d’autres!

Photo : Sophie Chèvre Gauthier

Le vent, cette imprévisible force de la nature, n’est pas toujours contre nous! Au fait, grâce à ces moments de dur labeur, nous associons nos épopées de kayak à des aventures romanesques! Si vous saviez comment une telle excursion nous fait décrocher du quotidien! Incroyable! 4 jours me semblent l’équivalent de 2 semaines, sinon plus! À la fin du trajet, quand je débarque de mon kayak, bronzée en « habitant », je parade avec cette allure de mouette mouillée et cette odeur de vase, je me sens tout sauf sexy! Autrement dit, je me sens sauvage!… Et ça me convient ainsi! Le bruit des pagaies qui clapotent dans l’eau, celui des feuilles qui s’excitent au vent et les chants des oiseaux me font oublier la civilisation. Ces majestueux hérons qui prennent un bain de soleil à quelques mètres du kayak et les cormorans qui nous regardent passer, c’est simplement sublime. Par besoin d’être un passionné d’ornithologie pour apprécier ce spectacle!

Photo : Sophie Chèvre Gauthier

Je me lève et me couche avec le soleil. Le déroulement de ma journée est victime des soubresauts de madame nature. L’asphalte, les voitures et les Mr. Freeze  ont temporairement quitté ma vie et mes pensées! Je reviens dans la « civilisation », je trouve que tout va vite, que l’on semble stressé. Moi, je suis zen… malheureusement ça ne dure pas aussi longtemps que je le souhaiterais.

C’est pour cette raison que l’on répète l’aventure chaque année !

Chèvre d’un soir, Sophie Chèvre Gauthier

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s