J’aime ma province

En ce lendemain de congé et festivités pour la fête nationale du Québec, j’ai décidé de souhaiter un joyeux anniversaire à ma province en lui accordant un billet hommage.

Le Québec, je trouve que c’est une belle place où il fait bon vivre. Je n’ai pas fait le tour du globe encore. J’ai vu un peu l’Amérique, un peu l’Europe. Mais ma province, je peux vous dire que je l’ai vue : Gaspésie, Mauricie, Lanaudière, Saguenay-Lac-Saint-Jean, Abitibi, Bas-Saint-Laurent, Bois-Francs, Montérégie, Laval, Chaudière-Appalaches, Montréal, Estrie, Québec, Laurentides, Hautes-Laurentides sont toutes des régions que j’ai eu la chance de visiter. Je suis même déjà allée à la Baie-James. Il m’en manque quelques-uns bien sûr (Marie-Chèvre, quand est-ce que tu m’amènes sur la Côte-Nord?).

J’aime la bouffe. J’aime la poutine. J’aime le pâté chinois. J’aime le pouding chômeur. J’aime la bouffe de cabane à sucre (une fois par année seulement), j’aime le ragoût de pattes de cochon et la tourtière. Tous ces plats sont pour moi de la bouffe réconfortante. Un bon pâté chinois l’hiver, ça me sort de ma grisaille. Et ça goûte bon, ça goûte le Québec. Steak, blé dinde, patates : trois ingrédients qui bien cuisinés, n’ont pas leurs équivalents.

J’aime les gens. Je trouve que les Québécois sont sympathiques. Pas tous, mais la plupart oui. Les inconnus sont gentils et polis. Les gens nous parlent sans nous connaitre et sont accueillants.

J’aime la nature. Je reviens tout juste d’un week-end dans un refuge protégé. Non, mais n’est-ce pas merveilleux? Le Québec possède des forêts protégées! Et une chance !!! La Sépaq, c’est une belle invention : la nature à l’état pure. Les conifères, les arbres, les lacs, c’est ce qu’il y a de plus Québécois. Quand je vais dans des parcs, j’aime m’imaginer la vie de mes ancêtres qui y vivaient et imaginer qu’avant, le Québec, c’était juste ça : de la forêt et de l’eau.

J’aime les paysages. Le Québec en offre de merveilleux. Vue sur le lac, vue sur des vallons, vue sur des montagnes, vue sur un petit village, vue sur la ville, le Québec je trouve ça beau. Nos régions ne sont peut-être pas si différentes les unes des autres, mais elles ont quand même leurs particularités et leurs richesses. Non, nous n’avons pas de grosses montagnes comme les Alpes ou les Rocheuses, mais on peut skier avec une vue sur le fleuve Saint-Laurent. Il y a quelques années, ma famille et moi avions loué un chalet à Anse-au-griffon, en Gaspésie. La maison était située sur un cap avec vue directe sur la mer.

J’aime les saisons. Au Québec, nous avons la chance selon moi d’avoir les quatre saisons. Mais pour vrai! L’été, il fait 30 ˚C et l’hiver -30 ˚C. Chaque saison me permet d’en profiter pleinement. Quand l’été tire à sa fin, je suis heureuse que ce soit l’automne, les journées plus fraîches annonçant l’arrivée de l’hiver. Et ensuite le printemps, nous permettant de rêver à des journées plus chaudes. C’est un cycle et je trouve que chaque saison a son charme et sa raison d’être.

J’aime les grandes villes. Que ce soit Montréal ou Québec, j’aime la ville. J’aime le fourmillement, les bons restos, les sorties, les spectacles, les gens (encore!), les boutiques.

J’aime l’accent québécois. Quand je rentre au pays, je me sens bien de parler ma langue. J’aime entendre les « y fait frette », les « icitte », les «faque là » et même un p’tit juron québécois bien placé. Je sais, même si c’est une faute de français, entendre un « tu-veux-tu » : ben qu’esse tu veux, j’el sais que chu chez nous

J’aime la culture. J’aime savoir que le Québec a une culture québécoise. Elle a son individualité. Savoir qu’il y a des auteurs québécois de livres québécois, des réalisateurs québécois qui font des films particulièrement québécois, des publicités québécoises, des séries de « tivi » avec des acteurs québécois, des auteurs-compositeurs-interprètes québécois qui font de la musique québécoise. Un jour, je suis entrée dans un HMV à Halifax et ça m’avait marquée : la Nouvelle-Écosse n’avait pas sa section musicale à elle. Ici, au HMV, il y a top anglo, et il y a top franco. Partout, il y a nous.

J’aime ma province. Je suis fière d’être Québécoise. Englobée dans un pays majoritairement anglophone, collée sur les États-Unis, ma province a réussi à garder ce petit côté unique et particulier et surtout, sa langue française. Oui Québec, je te l’accorde, tu es une société distincte.

Bonne fête Québec, je t’aime!

Isabêêê

Advertisements

Une réflexion sur “J’aime ma province

  1. Bien sûr Isabêêê, je vais t’amener sur la Côte-Nord où on vire d’sour, où on brûle des palettes de bois dans des tub, où on met des frocs et où on dit Timortonne, arrête et baleine avec un vrai è. Sors ton suit de skidoo, on sort en ville! 😉 -Marie-Chèvre

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s