Complètement cocktails!

Les chèvres étant parties sur une lancée estivale, je perpétue la thématique cette semaine avec un billet à saveur de pasta dental et de sable pris entre les orteils!

L’été n’est pas ma saison de prédilection, mais je profite tout de même de la farniente qu’elle amène. Qui dit piscine, capri et gougounes, dit parasol fuschia en papier et danseuse hawaïenne!

Il y a deux semaines, en passant quelques heures avec un barman d’expérience à en apprendre sur la préparation des cocktails, j’ai retenu trois choses quant à la réussite d’élixirs goûteux et rafraîchissants :

  • La qualité des fruits importe grandement. Plus naturelles sont les essences, plus vous vous rapprocherez de la perfection!
  • Ne pas trop abuser des glaçons.
  • Bien doser les portions d’alcool, de mix et de jus de fruits afin de créer un équilibre entre les saveurs et les intensités.

Voici donc quelques coups de coeur, sortis de ma caboche ou essayés suite à ce «séminaire» pour amateurs de créativité alcoolisée. Oust! Dehors et à vos shakers!

– Sangria de la muerte – (suite à l’atelier…)

La sangria n’a (presque) plus de secrets pour les pros de la terrasse. Malheureusement, elle est souvent servie au resto diluée dans une pelletée de glace et se comparant à un vulgaire Kool-Aid amer… Shame on the bartenders! Vous pourrez en créer une version strong à la maison. Invités ravis garanti!

1 bouteille de vin sec d’Espagne (le moins cher à la SAQ fera amplement l’affaire)
1 ¼ once de Triple Sec (économique et une bonne base d’alcool aux agrumes à avoir dans son mini-bar)
1 ¼ once de Brandy
1 ¼ once de Cinzano (très populaire dans le temps de nos grands-mères, super seul sur glace en se tricotant une p’tite laine prêt d’un feu de foyer!)
Jus d’orange et jus d’ananas (un peu de chaque chaque)
Peach Schnapps (facultatif, mais j’aime bien le soupçon de pêche)
Chambord (un splash aussi – bon goût de framboises, mais  pas nécessaire)
Ginger Ale
Fruits coupés (fraises, bleuets, oranges, citrons, limettes, cerises, litchis de préférence macérés 48 heures à l’avance dans le vin rouge. Un barman m’avait suggéré d’essayer et j’abonde dans le même sens que lui. C’est franchement goûteux!)
Glaçons

On ne déverse surtout pas le plateau à glaçons dans la carafe. On mélange bien et on sert (sans modération) avec des brochettes de bocconcini, mini tomates et basilic! Oh hello, summer!

 

– Death Valley Limonade – (variation sur base connue)

On ne se lasse pas de cette potion périlleuse. Attention, peut créer une sérieuse dépendance!

1 ¼ once de Dry Gin
1 ¼ once de jus de citron fraîchement pressé
1 c. à thé de sucre
Soda pour allonger
Glaçons

Pour vivre dangereusement, j’arrose de quelques gouttes de Limoncello…

– What the Hell – (Ça c’est moi!) 

Place à l’impro! Mariage intéressant entre l’abricot et le vermouth!

1 ¼ once et des poussières de gin
Abricot brandy à l’oeil
Dry Vermouth au goût
Un peu de jus de lime
Zeste de citron

Se déguste sur glaçons, lentement, mais sûrement!

– Ziggy Stardust – (Encore un test sorti de mon imagination qui s’est avéré succulent)

Quoi faire avec de la crème de cassis cachée dans le fond de l’armoire, mis à part des kirs royaux? Pimpez vos samedis après-midis avec ce drink pas comme les autres. Parfait si David Bowie s’invite à l’heure de l’apéro!

3 onces de tequila
1 once de crème de cassis
1 once de jus de lime
Zeste de limette
Quelques glaçons

On brasse dans un verre highball avec quelques glaçons. Le tour est joué!

– La mort en rose – (tirée de ma bible des cocktails) 

1 once de gin
1 once de Southern Comfort
1 once de vodka
1 once de rhum
1 once de Triple Sec
1 once d’Amaretto
1 once Galiano
1 once de Grenadine
6 onces de Jus d’orange
Glaçons

On s’étire les biceps avec le shaker! Parfait avec un fromage de chèvre ou un gouda, des petites noix, des figues et des craquelins. Sucré-salé et assez corsé, vous allez adorer!

Finalement, une petite création improvisée en rentrant tantôt du boulot!

– Zombiland – 

2 onces de Gin (Bombay Sapphire de préférence)
Mêler du jus d’ananas et de melon (de marque Sunrype si possible – on goûte les fruits frais!)
Ajouter un splash de sirop de framboise (en vente en épicerie) et un soupçon de Lime Cordial (un petit plus à avoir au frigo, pas cher et offert chez tous les bons marchands!)

Le mot d’ordre : créativité! Et bien sûr, un bon mixologue possède un mini-bar de base de qualité :

Vodka, gin, Triple Sec, rhum brun, rhum blanc, Amaretto, Peach Schnapps et Tia Maria (ou Kahlua) c’est tout ce qu’il vous faut pour bien débuter!

Bon été et bonnes dégustations!

Chèvre-Laine, membre en règle du Cercle des Fermières district Cocktails

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s