Mes premières élections… françaises !

Il y a un peu plus de 4 ans, je me suis mis en ménage avec un bouc Français avec tout ce que ça implique : fromages, saucissons, foot, visite de la France, culture et surtout, surtout politique : Sarkozy, DSK, Hollande, Marine Le Pen et j’en passe.

Rassurez-vous (ou désenchantez-vous) je ne ferai pas un billet un récapitulatif ou historique de la politique Française, et encore moins un débat d’opinions. Vous lirez ici les sentiments d’une Québécoise pure laine qui a suivi aux premières loges des élections étrangères.

Je vous le dis, que vous vous y intéressiez ou non, si un jour vous côtoyez des Français, ils en viendront à parler politique. Il faut donc s’y connaître un tant soit peu. Je vous avoue que je suis loin d’être experte. J’écoute plus que je parle ou à vrai dire, je pose des questions. Le tout m’intéresse, mais avec un léger détachement. Que voulez-vous, la France n’est pas mon pays d’origine et je n’y vis pas. En tant que Canadienne, ce sont les élections fédérales, provinciales et municipales qui me tiennent plus en haleine.

C’est cette année que j’ai bien compris l’importance du premier tour. Je me souviens qu’en 2002, la presse était scandalisée, car l’extrême droite, le Front national, était passée au premier tour. Comme peu de gens étaient allés voter, le tout avait engendré cette situation. Je me souviens d’en avoir discuté avec un collègue de travail à l’époque. Cela nous avait amenés à cette discussion sur l’importance d’aller voter, car rien n’est acquis.

Cette année, au premier tour, 80 % des Français se sont présentés aux urnes. Ce que je trouve élevé quand je compare au Canada où le taux de participation était d’environ 60 % en 2011. Je sais, on peut faire dire ce qu’on veut aux chiffres, mais quand même. Je me désole en me disant que presque un Canadien sur deux ne va pas voter. Des gens se sont battus et sont morts pour qu’on ait ce droit, les femmes au Canada ne l’ont obtenu qu’en 1918, mais n’ont eu droit de voter au provincial du Québec qu’en 1940. Des fois, je me dis qu’on devrait appliquer une amende, comme en Australie, pour les gens qui ne vont pas voter, simplement par respect pour nos ancêtres et pour les pays qui se battent encore pour ce droit.

Le 22 avril dernier, j’étais devant la télé lors du dévoilement des premiers résultats du premier tour. J’étais aux côtés de ma belle-famille surexcitée y allant de leurs opinions, de leurs remarques. Ils ont par la suite regardé le débat des chefs et en ont discuté fiévreusement. C’était beau de les entendre. Même si cette famille foule le sol canadien depuis presque 8 ans, ils n’ont pas perdu leurs origines et savent d’où ils viennent. L’avenir de leur pays leur tient à cœur, tout comme l’avenir du mien.

Hier, 6 mai 2012, à 14 h (20h heure de Paris), j’étais rivée sur le petit écran pour voir les résultats. Le tout allait se jouer entre Le Parti socialiste sous François Hollande et l’Union pour un mouvement populaire sous Nicolas Sarkozy, et la lutte allait être serrée. Et à un moment, Hollande est apparu avec un peu plus de 50 % des voix. Je peux vous dire que les opinions étaient partagées entre mes amis et ma famille française, certains étaient contents, d’autres déçus.

Je trouve ça excitant la course aux élections. Les gens sont impliqués, s’en parlent, débattent entre eux. Des fois le ton monte. Ça vient chercher les gens dans leurs entrailles. Les élections, c’est le seul moment où le « peuple » peut se faire entendre. Nous sommes extrêmement choyés, le Canada comme la France, de vivre dans une démocratie.

Malgré que je n’ai pas toujours remporté mes élections, je suis fière à chaque fois de me présenter à l’urne et d’apposer mon X à la case qui me correspond. Depuis mes 18 ans, je ne me souviens pas d’avoir raté un vote. J’en fais un point d’honneur.

Je vous demande maintenant qu’une seule chose, que vous soyez dans mon camp ou non, que vous soyez d’accord ou non avec les partis politiques, allez voter ou sinon annuler votre vote. C’est une question de respect pour nos ancêtres et c’est, notre seul vrai droit, de faire valoir notre opinion et nos convictions. Et après, ça vous donne le droit de chialer contre le gouvernement. Et ça, c’est la partie la plus l’fun.

Que la majorité l’emporte !!!

Isabêêê

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s