Tout ce que vous devez savoir avant de voyager en Islande

Je suis officiellement en mode voyage. Je pars en Jordanie dans quelques semaines alors mon monde devient tourisme. Je m’abreuve de lectures touristiques, je cogite sur les bagages que j’apporterai, je tente de débuter la planification de mon court séjour en terre lointaine. C’est donc un peu normal que je repense à mes précédents voyages. Et plus précisément à mon dernier périple outre-mer, en Islande, voilà maintenant 660 jours. J’ai touché le sol islandais au moment où le fameux volcan Eyjafjallajökull crachait cette dense fumée de cendre qui a affecté tant de voyageurs. La direction des vents a fait en sorte que nous avons pu prendre notre vol sans aucune complication, heureusement!

Pays de vent, des quatre éléments, de Bjork et des mots abusant de consonnes, l’Islande est avant tout un lieu d’immense émerveillement. Un terrain de jeu rêvé pour les amants de la nature, les photographes et les âmes solitaires. Plus de 300 000 habitants sont répartis aux quatre coins du pays : plus du tiers dans la capitale, le reste éparpillé un peu partout.

J’y suis restée trois semaines, je vous fais part de mes observations :

Respect social

Oui, c’est une des choses qui m’a le plus frappée lors de mon séjour (bien sûr, après les geysers et fumeroles). Est-ce parce que l’Islande est une île, que le bassin de population est petit, qu’ils ont été bien élevés ou est-ce seulement dans leur nature. Je ne pourrai pas le dire, mais une chose est sûre, c’est qu’on s’y sent en sécurité. J’ai vu des gens laisser leur landau sur le trottoir pendant qu’ils faisaient leur course, des ados s’occuper de l’entretien de parcs publics, des voitures avec les clés sur le démarreur et des bicyclettes laissées à la vue sur les terrains. À Montréal, on n’aurait pas eu le temps d’aller se laver les mains qu’il n’y en aurait plus eu d’auto, vélo, et encore moins de bébé. Je ne sais pas pourquoi ici, les gens se sentent en droit de prendre les biens d’autrui. Mais où est donc passé notre savoir-vivre?

Quoi qu’il en soit, l’Islande, en plus d’être un pays d’une grande beauté, est aussi un endroit où la qualité de vie est bonne et où les habitants respectent ce qui les entoure. Il y a ici une leçon à tirer de tout ça.

Les bains publics

Les gens qui savent que je suis allée en Islande me demandent si je suis allée au Blue Lagoon, ce fameux bassin d’eau chaude que l’on voit sur la majorité des cartes postales. J’en déçois plus d’un en répondant non. Mais ensuite, je leur dis que des piscines d’eau chaude, il y en a dans toutes les villes et villages. Ça fait partie de leur coutume.

Encore une fois, on devrait prendre des notes. Les piscines publiques, ce n’est pas comme ici : petite piscine rectangulaire, quelques petits tremplins ou glissades qui sont la plupart du temps fermés puisque c’est dangereux s’amuser, chlore qui brûle les yeux et pipi d’enfants (et aussi d’adultes j’en ai bien peur!). En Islande, tenez-vous bien, il n’y a pas de chlore dans les piscines. Et les gens ne font pas pipi dans la piscine (ok, difficile de s’en assurer à vrai dire). Souvent, il n’y a pas seulement qu’une piscine, il y en a deux : une pour faire des longueurs, une pour rigoler. Les glissades sont immenses, dignes de la montagne russe dans Les Galeries de la Capitale. Il y a des piscines chauffées, des saunas, des bains vapeurs. Tout ce que vous offrent les spas scandinaves du Québec, mais à une infime fraction du prix. La seule règle et je vous conseille de la suivre si vous ne voulez pas vous attirer les foudres des Islandais (attention, certains descendent des Vikings!) : vous laver de la tête au pied. Laissez votre pudeur à la sortie. Jeunes, vieux, gros ou minces : tout le monde tout nu sous la douche sinon, pas de piscine pour vous (rassurez-vous, les vestiaires des hommes sont séparés de ceux des femmes).

Les oiseaux

Islande, pays d’oiseaux et paradis de l’ornithologie, vous comblera dans votre désir profond de voir, entendre et sentir des oiseaux. Nous, en tant que fervents amateurs de volatils, sommes partis à la quête du macareux, symbole avicole de l’Islande. Comme des vrais touristes qui s’assument, nous avons demandé : « où pouvons-nous voir des macareux ? » Nous avons accumulé quelques déceptions puisque rien ne peut garantir la présence des oiseaux à un endroit précis, mais nous avons fini par trouver LA PLACE. Nous voulions voir des macareux, nous avons été servis.

Voir ces petits clowns ailés a été un des moments fort du séjour. Je vous laisse le bonheur de découvrir l’endroit par vous-mêmes (il faut bien que je vous laisse quelques défis!). N’ayez crainte, il est possible d’en observer sans être une escouade du National Geographic. Mais soyez avertis, le 15 août hop, ils sont partis en mer pour l’hiver!

Le soleil de minuit

Être pressé de visiter durant le jour pour ne pas être pris par la noirceur ne vous arrivera pas si vous allez en Islande l’été. Pour une bonne partie de la saison estivale, c’est la clarté 22 h sur 24 h (sinon, on est dans la pénombre). L’ensoleillement atteint son paroxysme le 21 juillet avec une journée de 23 h. J’ai adoré vivre cette expérience quasi unique. Il fait tout le temps clair! « Il est quelle heure? Je ne sais pas, je dirais 16 h… NON, il est minuit! »

Toutefois, je n’ose pas imaginer comment ils arrivent à survivre l’hiver. Vous savez comment on déprime lorsqu’il fait noir à 16 h? En contre partie, ils ont la chance d’admirer les aurores boréales!

Les moutons

Les moutons sont plus nombreux que les Islandais. C’est normal, ils n’ont pratiquement aucun prédateur sur l’île. Il en résulte une abondance surprenante de béliers, brebis et agneaux. Prenez garde en conduisant, ils sont chez eux et ne se préoccupent pas de regarder des deux côtés avant de traverser la route. Prenez encore plus garde lorsque vous marchez puisque vous risquez de piler sur des cadeaux qu’ils auraient laissés tomber au passage! N’ayez pas peur de vous faire attaquer par ces boules de laine, ils ne sont aucunement dangereux, ils sont trop occupés à avoir peur de nous. Et prenez bien note, beaucoup de moutons signifie inévitablement beaucoup de laine. Profitez-en pour faire le plein de pelotes et ainsi vous tricoter un beau chandail de laine typiquement islandais!

Paysages naturels

Vous avez déjà vu les plus grosses chutes d’Europe? Les plus longues, plus hautes, plus fortes? Passionnés de chutes, vous serez aux anges! L’Islande doit répertorier le plus grand éventail de chutes disponibles sur le marché. Et mieux encore, on peut y observer des chutes inversées! (En fait, on appelle ça des geysers 😉 Le Strokkur « explose » aux cinq minutes environs, assistez au spectacle!

Il est aussi possible d’admirer bon nombre de phénomènes géothermiques et volcaniques : fumeroles, rivières fumantes, bains de boue bouillante. Odeur d’œufs pourris incluse! Vous aimez les douches chaudes? Gâtez-vous sans crainte, l’eau est naturellement chaude et coule à flot dans les tuyaux. Et qui plus est, les ingénieux Islandais se servent de cette source d’énergie pour se fournir en électricité.

L’Islande offre définitivement un éventail extrême d’activités à faire puisqu’à l’opposé de cette source de chaleur provenant des profondeurs, on peut observer et marcher aux côtés de glaciers et mini icebergs. Faites un détour au Parc national du Vatnajökull, portez une petite laine (islandaise) et admirez le travail de la nature!

Je ne vous ai pas parlé des magnifiques chevaux islandais, du vent omniprésent, des forêts inexistantes, des routes en « garnottes » ni des épiceries Bonùs, de leur fromage cottage ou des Kleinur. Il y en a trop à dire et ce serait dommage de vous enlever toute surprise. Je vous laisse donc découvrir ces chefs-d’œuvre lors de votre prochain séjour sur cette île islandaise.

Vous m’en donnerez des nouvelles!

Marie-Chèvre

***

Advertisements

Une réflexion sur “Tout ce que vous devez savoir avant de voyager en Islande

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s