Dans le ventre du théâtre amateur

On m’a souvent demandé si une carrière de comédienne professionnelle m’aurait intéressée. Mon intérêt pour l’interprétation et l’univers du théâtre est très marqué et fait partie intégrante de mon quotidien.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu une aisance à canaliser mes émotions par le biais du jeu. C’est dans ma nature. J’adore observer, décrire, raconter, caricaturer. Je prends un malin plaisir à  plonger dans des univers fantaisistes, à me raconter des scénarios, à faire rire, à me faire rire et à user de mon imagination. Mais pour répondre à la question d’une carrière professionnelle en interprétation, eh bien je préfère grouiller de plaisir et de pétillement lorsque je foule les planches. J’aime mieux en faire un passe-temps que de vivre dans le perpétuel doute de l’insécurité d’une vie d’artiste.

Passe-temps. Je trouve le mot un peu désincarné et dépourvu d’investissement. Monter une pièce de théâtre prend du temps, de la sueur, des recommencements, de l’énergie. Ce n’est pas un tricot ou un vitrail qu’on travaille une heure par semaine et qu’on reprend la semaine suivante à l’endroit où on l’avait laissé. C’est un passe-temps pas comme les autres.

Il y a quatre ans, j’ai renoué avec le théâtre (j’ai fait une partie de mes études collégiales en théâtre) grâce à des ateliers donnés par Art Neuf au coeur du Parc Lafontaine. Après avoir suivi 3 ateliers et joué dans une pièce de théâtre, j’ai joint la troupe des Exclamateurs. Je me suis métamorphosée en Madame Therbouche, amante perfide à la fois forte et fragile, dans Le Libertin d’Eric-Emmanuel Schmitt en 2011 et je plongerai dans l’univers d’Eugène Dabit et de Marcel Carné  au mois de mai dans une adaptation d’Hôtel du Nord.

Mais en plus de monter sur les planches, j’encourage depuis de nombreuses années le théâtre dit amateur. Encore là, je n’aime pas le mot amateur qui, à mes yeux, laisse sous-entendre une qualité médiocre et un travail peu peaufiné. Bien que reconnu internationalement, le terme théâtre amateur ne convient pas toujours à cet art dont font partie des gens de tous horizons professionnels : camionneur, communicateur, professeur d’université, professeur au primaire, banquier, coiffeur, boucher. Nous sommes tous unis par la passion de jouer, de transcender notre quotidien en nous glissant dans la peau d’un Caligula sanguinaire, d’une des protagonistes de Huit Femmes, d’une superstar made by Shakespeare ou d’un personnage imaginé et tissé sur mesure par des auteurs et des metteurs en scène qui en sont souvent à leurs premières armes.

Je suis rarement déçue des pièces que je vais voir. Bien entendu, il y a des répertoires qui me touchent moins, des prestations moins justes et moins senties, mais, en règle générale, je reconnais le travail et le temps investis dans une production. Nous ne sommes pas payés et si oui, bien peu, mais nous avons à coeur la réussite de ces mois de travail collectif, véritable collage de nos créativités réunies.

Frileux à l’idée de découvrir un théâtre de proximité? Si vous préférez en avoir pour votre argent en misant sur des grosses pointures au TNM ou à l’Espace Go, dites-vous qu’un petit 10 à 15 dollars sortis de vos poches pour encourager une production sans prétention ne vous lessivera sûrement pas. Au moins, vous nous aurez fait plaisir en comblant un siège et peut-être vibrerez-vous en découvrant ce qui m’allume autant.

Bon théâtre!

Près de chez vous ce printemps :

Janine Amour de Sébastien Bénès – Troupe Délina Rossa – 23 mars 2012 – Café Artère – 5 $ 

Chat et souris de Ray Cooney – Troupe Métamorphose – du 22 au 25 mars 2012 – Centre Calixa-Lavallée – 20 $ 

Comme il vous plaira de William Shakespeare – mise en scène de Robert Maurac – du  11 au 14 avril 2012 – Centre Calixa-Lavallée – 10 $

Hôtel du Nord d’après le roman d’Eugène Dabit et du film de Marcel Carné – Troupe Les Exclamateurs – du 15 au 19 mai 2012 –
Centre Calixa-Lavallée – 15 $  

Chèvre-Laine

Advertisements

2 réflexions sur “Dans le ventre du théâtre amateur

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s