Redécouvrir la bibliothèque

Si vous êtes comme moi, une bibliothèque vous rappelle immanquablement vos années d’études.

Du plus loin que je me souvienne, j’ai commencé à fréquenter la bibliothèque à l’école primaire et ensuite ce fut au secondaire, cégep et université. Je m’y rendais pour consulter des ouvrages, pour compléter mes travaux. J’y allais rarement par pur plaisir.

Faux. À l’UQAM les étudiants en communications avaient accès à la vidéothèque et pouvaient emprunter des documents audio-visuels gratuitement. C’est ainsi que j’ai pu me claquer la série complète de Sex and the City. Nul besoin de vous dire que ce n’était pas par obligation.Après mes études, j’ai rarement fréquenté les bibliothèques municipales. Pourtant, j’aime lire, mais soit j’empruntais des livres à mes amis ou je les achetais tout simplement. J’adore fouiner dans des bouquineries d’occasion.

Cet automne, j’ai renoué avec la bibliothèque. Il y avait un bon bout de temps que je voulais prendre du temps et découvrir la Grande Bibliothèque. Et j’ai découvert un nouveau lieu où je me rends presque chaque semaine.

J’ai commencé par m’initier au système. Il n’est pas très compliqué : recherche simple, recherche avancée, auteur, titre, type de document. Ce qui m’a vraiment fait craquer c’est tout le système en ligne et le nombre incalculable de documents. Fini une bibliothèque où on ne peut qu’emprunter des livres. Ici, il y a de tout : CD de musique, films, documentaires, séries télévisées et un nombre infini de livres. Et tout ça, c’est gratuit. Oui oui ! g-r-a-t-u-i-t.

Du confort de mon salon, je peux aller voir si tel livre/film/cd est disponible. Par exemple, j’avais entendu parlé du livre de recettes Sous le charme des courges et des citrouilles de Louise Gagnon. J’aurais pu aller le feuilleter à la libraire, mais avant tout je voulais le tester. J’ai donc réservé le livre en ligne. J’avais le rang 22, j’ai dû patienter 2 mois, puis j’ai reçu un courriel automatique me disant que je pouvais aller récupérer le livre (on a en moyenne 4 jours pour aller chercher le document). Il m’était prêté pour 3 semaines et j’y ai fait 3 recettes (très bon livre soit dit en passant, mon bouc me l’a offert). Idem pour les CD de musique. Je peux les écouter au complet avant de décider si oui ou non, je veux acheter l’album.

Et entre vous et moi, je préfère quand un document m’est réservé, comme ça, quelqu’un s’occupe de me le placer sur une tablette et je n’ai qu’à le récupérer (pas besoin de fouiller parmi les rayons). Même chose pour le renouvellement, je règle le tout en ligne et ça prend deux minutes.

Pour l’emprunt de documents, je le fais via les postes de réservation automatique. Je scanne les documents moi-même et je n’ai plus à aller voir le bibliothécaire (de toute façon, il y a toujours trop de monde qui attend et je me demande toujours : mais pourquoi ces gens n’utilisent pas les postes automatiques ?)

Et depuis le 7 février, la BAnQ a changé sa réglementation. Vous avez toujours droit à un maximum d’emprunt de 15 documents, mais vous pouvez emprunter jusqu’à 5 films et 5 CD. Et il y a même la possibilité de réserver des documents électroniques, chose que je n’ai pas encore testée.

Et comme c’est une bibliothèque nationale, tout(e) résidant(e) du Québec peut s’abonner.

Pour vous donner des idées, voici un aperçu de mon dossier :

Mes derniers emprunts :

–       Paul au Parc, Michel Rabagliati

–       La Strada, Frederico Fellini

–       The Sound Your Life Makes, Jason Bajada

–       Undecorate : The No-Rules Approach to Interior Design, Christiane Lemieux

–       Les Nombrils Tome 1-2-3-4, Delaf et Dubuc

–       Gerry, Alain Desrochers

–       À toi, Kim Thuy et Pascal Janovjak

–       I Speak Because I Can, Laura Marling

Prêts en cours:

–       Rosa Candida, Audur Ava Ólafsdóttir

–       Sans Antécédents, Sophie Bérubé

–       Les Nombrils Tome 5, Delaf et Dubuc

–       Les Parents saison 3, Patrice Sauvé et Martin Talbot

Réservations

–       Beginners, Mike Mills, rang 5

–       The Tree of Life, Terrence Malick, rang 13

–       75 ans, 75 chansons, Artistes variés, rang 9

–       Amour et autres violences, Marie-Sissi Labrèche, rang 32

Isabêêê

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s