Les 5 mars ne seront plus jamais les mêmes

C’est la première fois que je m’exprime sur ce sujet en public, probablement la dernière aussi puisque je n’aime pas exposer mes sentiments au grand jour. Loin de moi l’idée d’embrumer votre journée, mais aujourd’hui je célèbre un anniversaire particulier et je voulais le publier. Il y a un an déjà, je tenais la main de ma mère dans son dernier souffle de vie.

Il y a un an déjà, je recevais ce fameux appel tant redouté ; un accident était survenu et il fallait que je me rende au plus vite à son chevet.

Je m’en souviendrai toute ma vie. Les événements défilent à une vitesse folle. L’état second embarque. Je dois quitter le bureau, me rendre chez moi, me rendre dans ma ville natale. C’est aussi à ce moment que je comprends la portée du terme « région éloignée » puisque ma ville natale est à plus de 8h de route de Montréal. Ce fut les pires 8h de route de toute ma vie, dans un vieux bazou sans silencieux, avec une radio qui griche, une tempête qui menaçait de s’abattre et les nerfs plus qu’à vifs.

J’avais 28 ans et avec ma famille, nous avons eu à prendre la décision de débrancher notre mère. Ce sont des choses qui arrivent fréquemment dans plusieurs familles mais encore aujourd’hui, je ne cesse de penser que ce n’est pas normal que ça se produise pour une personne de son âge. Ma mère allait prendre sa retraite. Elle venait de s’acheter un voyage. Elle allait enfin commencer à profiter de sa vie remplie de sacrifices.

Elle ne sera pas là lorsque j’aurai mon premier enfant, lorsque mes futurs enfants auront eux aussi des enfants. Elle ne verra pas ma première maison et n’assistera pas à mon hypothétique mariage. Je sais qu’elle m’avait déjà transmis tous les outils nécessaires afin d’affronter seule la vie. Mais il reste tellement d’événements à vivre, de questions à poser, de trucs de recette à demander. Ma mère est morte sans que j’aie eu le temps de lui parler une dernière fois, sans avoir pu régler les petites chicanes qui m’auraient soulagées l’esprit. Sans avoir pu lui dire je t’aime ou lui dire aurevoir tout simplement.

Les larmes remplissent encore mes yeux quand par moment de lucidité, je me rends compte que je ne la reverrai plus jamais. La première année vient de s’écouler et c’est à peine si je le réalise. Il faut apprendre à vivre avec ce cruel constat, prendre son élan et continuer d’avancer.

Ça fait un an aujourd’hui, un premier anniversaire, une première chandelle, et je pense à elle.

Marie-Chèvre

***

Advertisements

3 réflexions sur “Les 5 mars ne seront plus jamais les mêmes

  1. Oh dear….je suis tellement désolée ma chère….ma mère est encore vivante, mais j’ai perdu mon père à 26 ans….subitement….donc je peux comprendre.

    Il faut toujours garder de beaux souvenirs de ceux et celles qui sont partis, car pour moi, c’est la seule façon de ‘survivre’. Tu as survécu la première année, qui est la plus difficile. Avec le temps tu ne vas jamais oublier, mais tu seras capable de sourire et d’avoir le coeur gros (dans le bon sens du mot!)

    Courage ma belle; n’oublie jamais que ta mère te voit d’en haut….et elle sourit!!
    xxxxx

  2. Quoi dire de plus…. ça nous tue un peu.. l’attente.. le téléphone.. le chemin pour s’y rendre.. les pensées qui passent à 200 à l’heure.. peut importe l’âge qu’on a on se dit.. je peux pas croire de qui arrive.. ce qui m’arrive.. ma mère ça fait 3 ans qu’elle est partie.. il y a des moments dans mes journées, pas tous les jours. assez souvent.. une musique.. ah je vais aller voir maman.. pis la en une fraction de seconde .. ben non voyons.. je souris.. elle sourit j’en suis sur.. tous les petits détails.. les odeurs.. les fous rires.. les larmes.. resteront gravés dans ma mémoire jusqu’à ce que la mienne disparaisse.. oxo

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s