« I don’t procrastinate, I reschedule »

Tout le monde est confronté un jour ou l’autre à la procrastination. Vous savez, ce mal du : « ah pis je le ferai plus tard ». Remettre au lendemain ce qu’on pourrait très bien faire aujourd’hui.

Je peux en parler, car je suis la reine de la procrastination. Entre livres à lire, séries à visionner, tri à faire, aller au gym et autres cossins, je trouve toujours quelque chose d’autre à faire, non pas de mieux, mais de peut-être moins important. Mais je me qualifie de petite procrastinatrice. Je veux dire, si quelque chose est réellement urgent, je le ferai. Je parle ici de petites choses pas très difficiles ou exigeantes, mais qu’on réussit tout de même à reporter à plus tard.

Ma seule résolution de 2012 est d’arrêter de procrastiner. Arrêter est peut-être un peu drastique, mais disons d’en réduire l’utilisation et de rayer quelques éléments que j’ai sur ma « to do » liste. Je vous épargne cette dite liste, mais croyez-moi, il y a quelques éléments qui pourraient être réglés dans le temps de le dire. Je vous entends me demander «mais pourquoi tu ne le fais pas alors ? ». Eh bien, je sais pas…

J’ai même réussi à procrastiner un peu sur la rédaction de ce billet. C’est la première chronique de ce blog, alors le choix du sujet était d’autant plus difficile, je remettais donc à plus tard l’écriture. Je notais quelques idées, soit, mais je n’arrivais pas à plonger. C’est alors que j’ai décidé d’écrire sur ce que qui m’habite ces temps-ci et qui vous touche aussi (enfin, je l’espère).

Je furetais sur le web pour me renseigner sur ce sujet et en général les articles donnaient des trucs pour « vaincre » la procrastination. Ça m’a frappé, car je trouvais que c’était traité comme une maladie grave. Allant de « guérir de la procrastination », « lutter contre la procrastination » et « ce mal du siècle », je trouvais les articles un peu sévères quand vous et moi n’y voyions que là un simple petit défaut. J’imagine que c’est sérieux pour certains, mais pour la plupart, ce n’est pas réellement dangereux. J’essayais simplement de trouver de l’info sur la procrastination de monsieur-madame tout le monde.

Entre ces articles au ton dramatique, je suis tombée sur un test dans Psychologies. J’ai essayé de répondre de façon objective (disons le, c’est assez facile de déjouer ces petits tests). Le résultat m’a donné en parti ceci : Vous n’êtes pas une adepte de la procrastination. Vous préférez juste prendre des raccourcis plutôt que de longues routes. Surtout lorsque vous ressentez un sentiment désagréable par rapport à une tâche, que vous rencontrez un obstacle. Vous estimez que c’est un petit défaut parfaitement humain et après tout cela ne vous a pas vraiment causé d’ennuis jusqu’à présent. (…) Aussi vous trouvez inutile de les faire en avance alors que vous pouvez passer votre temps à flâner et effectuer des tâches bien plus urgentes et  intéressantes que remplir à l’heure vos obligations (…) Vous préférez, de loin, reléguer ces tâches désagréables à un autre jour.

Ça m’a bien fait rire, car du coup, je n’étais plus une procrastinatrice, mais une adepte du dernière minute ou du « lastminute.com » comme ils m’ont qualifiée. J’ai trouvé cette réponse intéressante sur la façon dont je vis ma procrastination. Mais ça m’a aussi poussé à me questionner : et si j’étais paresseuse finalement ?

Peu d’articles parlent des bienfaits de la procrastination. Et si c’était un moyen de lever le pied un peu ? Entre travail, échéancier serré, productivité, est-ce possible de prendre un peu de temps pour soi, de souffler un peu et se changer les idées ? Parce que quand on remet quelque chose à plus tard, c’est peut-être parce que ce n’est pas si important de le faire maintenant et qu’on a tout simplement envie de faire autre chose à la place.

Et comme dirait l’aimant que j’ai sur mon frigo : « I don’t procrastinate, I reschedule ».

De toute façon, pour ma part, j’ai tout 2012 pour tenir ma résolution, non ?

Isabêêê

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s